Barbara Hendricks jazz contactez-nous
news
Précédent Suivant

jazz

Barbara Hendricks

Site Internet

Présentation du spectacle

 

Barbara Hendricks et son blues band en tournée

Nouveau répertoire " The Road to Freedom - Le Chemin vers la Liberté "


Distribution :
Barbara Hendricks : soprano
Mathias Algotsson : piano & orgue Hammond
Max Schultz : guitare
Ulf Englund : guitare et création lumières

Une des cantatrices les plus réputées au monde, Barbara Hendricks est invitée par Claude Nobs, fondateur du Festival de Montreux, pour lui faire faire ses premier pas dans le monde du jazz en 1994. Quoi de plus naturel dans le fond : cette musique vit en elle depuis toujours, elle fait partie de ses racines, elle qui commença le chant avec des Negro spirituals dans l’église de son père, pasteur dans l’Arkansas.

Après avoir abordé pendant de nombreuses années le répertoire des grands jazzmen / women du 20ème siècle, qu’ils soient instrumentistes (Duke Ellington) ou vocalistes (Billie Holiday), Barbara Hendricks se plonge depuis une dizaine d’années dans les racines du jazz : le blues. Ce fut d’abord le cas avec le programme Blues Everywhere I Go qui nous menait au cœur du delta du Mississippi ; elle nous propose aujourd’hui un nouveau projet : The Road to Freedom (Le Chemin vers la Liberté).

Les chansons de blues et gospel ont joué un rôle très important en accompagnant et inspirant les activistes courageux qui ont lutté pour les droits civiques aux États-Unis, lutte menée par Martin Luther King dans les années 1950 et 1960.
La force de l’émotion de ces chansons et l’exemple de la conviction des activistes sont plus que jamais nécessaires pour nous aider à faire face aux complexités et aux contradictions de notre monde d’aujourd’hui, trop souvent basé sur la division et la haine, et pas assez sur l’amour et la solidarité dont parlait en permanence le Dr. King.
Pendant le concert, Barbara Hendricks citera des extraits de discours de Martin Luther King, dont la modernité du message est encore d’une actualité criante 60 ans après. Elle récitera également le poème Home de Warsaw Shire lors de son Medley pour les enfants réfugiés.

Ce programme original, au swing irrésistible, foisonne de trouvailles, charme et surprend par son originalité. Dans le blues, la voix de Barbara Hendricks est comme un grand vin ; elle mûrit, s’enrichit de couleurs somptueuses, de rondeur et de chaleur. Elle met sa voix reconnaissable entre toutes au service de cette musique : une voix savoureuse aux timbres variés et une richesse des couleurs qui rend ce répertoire fascinant et envoûtant.

Barbara Hendricks sur le blues :

« Le blues est né dans les plantations au cœur du Delta du Mississippi.
Il raconte la vie des anciens esclaves : l’oppression, la violence, l’injustice des lois ségrégationnistes de Jim Crow. Le blues est beaucoup plus qu’une forme de musique : dans les années 1950-1060, avec ses chansons engagées, ses « protest songs », il fut un outil décisif de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis menée par Martin Luther King.
Le blues, qui a ses racines en Afrique, est ma musique.
Et comme chaque être humain a ses racines en Afrique, comme le monde entier est finalement africain, le blues est notre patrimoine à tous.
Tout le monde chante le blues, dans tous les pays et dans toutes les langues.
Dans le blues, toutes les émotions humaines s’expriment dans leur universalité : la souffrance, la joie, la peur, l’espoir.
Les mélodies, les harmonies et les rythmes du blues vibrent en nous.
J’entends le blues chez tous les grands compositeurs, de Mozart à Debussy, de Mahler à Ellington, de Gershwin à Puccini. Et je chante le blues.
J’entends le blues dans le vent.
Je vois le blues dans la force de la nature.
Le blues chante la liberté et exprime le désir de solidarité.
Le blues est omniprésent.
Le blues existe-t-il pour les hommes, ou existons-nous pour le blues ?
Jouons et chantons le blues. La réponse sera claire.
Le blues, c’est la vie comme elle est, vraiment. »

Barbara Hendricks


Blues Everywhere I Go
Nouvel album octobre 2015

Voilà plus de 20 ans que Barbara Hendricks a ajouté le jazz à son vaste répertoire de musique classique, sous l’impulsion de Claude Nobs, fondateur du Festival de Montreux. Quoi de plus normal : cette musique fait partie de ses racines, elle qui commença en chantant des negro spirituals dans l’église de son père, pasteur dans l’Arkansas. Après avoir exploré le répertoire de Duke Ellington, celui de Billie Holiday en 2008 avec le disque Barbara Sings the Blues, elle revient cette fois aux sources du jazz en chantant le blues et en explorant ses racines.

Au début du 20ème siècle, le blues trouve son origine dans les communautés noires du sud des Etats-Unis ; il s’agit d’une musique qui puise ses racines dans les spirituals, chants de travail chantés – et même criés – par les esclaves dans les plantations de coton. La fin de l’esclavage, la liberté retrouvée et la mobilité des hommes marquent le développement de cette tradition musicale chantée issue de la musique d’église, mais également emprunte de tradition orale importée d’Afrique de l’Ouest.

Enregistré en live à Stockholm en 2015, ce programme Blues Everywhere I Go nous fait voyager à travers ces plantations de coton du delta du Mississippi et nous fait découvrir la diversité des thèmes portés par le blues : d’une expression poignante de la détresse humaine avec des chansons comme Dinks Blues ou le Cross Road Blues de Robert Johnson, jusqu’à l’aspect politique du blues – et son lien important avec la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis menée par Martin Luther King – avec Strange Fruit, Down In Mississippi et I Wish I Knew How It Would Feel To Be Free de Nina Simone.

Dans le blues, la voix de Barbara Hendricks est comme du bon vin : elle mûrit et s’enrichit de magnifiques couleurs. Accompagnée des musiciens et complices avec qui elle tourne depuis des années, la saveur de sa voix, la variété de ses timbres rend ce répertoire fascinant et envoûtant.


Blues Everywhere I Go est un voyage au coeur du delta du Mississippi, sur la trace des grands blues(wo)men. Après avoir exploré le répertoire de Duke Ellington et celui de Billie Holiday, Barbara Hendricks revient cette fois aux sources du jazz en chantant le blues. Elle met sa voix reconnaissable entre toutes au service de cette musique : une voix savoureuse aux timbres variés et une richesse des couleurs qui rend ce répertoire fascinant et envoûtant.

" Le blues est né dans les plantations au coeur du Delta du Mississippi.
Il raconte la vie des anciens esclaves : l’oppression, la violence, l’injustice des lois ségrégationnistes de Jim Crow. Le blues est beaucoup plus qu’une forme de musique : dans les années 1950-1960, avec ses chansons engagées, ses protest songs, il fut un outil décisif de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis menée par Martin Luther King.
  Le blues, qui a ses racines en Afrique, est ma musique.
Et comme chaque être humain a ses racines en Afrique, comme le monde entier est finalement africain, le blues est notre patrimoine à tous.
Tout le monde chante le blues, dans tous les pays et dans toutes les langues.
Dans le blues, toutes les émotions humaines s’expriment dans leur universalité : la souffrance, la joie, la peur, l’espoir.
Les mélodies, les harmonies et les rythmes du blues vibrent en nous.
J’entends le blues chez tous les grands compositeurs, de Mozart à Debussy, de Mahler à Ellington, de Gershwin à Puccini. Et je chante le blues.
J’entends le blues dans le vent.
Je vois le blues dans la force de la nature.
Le blues chante la liberté et exprime le désir de solidarité.
Le blues est omniprésent.
Le blues existe-t-il pour les hommes, ou existons-nous pour le blues ?
Jouons et chantons le blues. La réponse sera claire.
Le blues, c’est la vie comme elle est, vraiment."

Barbara Hendricks
 

 

musique | humour | danse
2018 © Acces Concert Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia - Agence web Studionet